torna allla pagina introduttiva dei Musei Vaticani Onlineil sito internet istituzionale della Santa SedeInformations générales au sujet des Musées VaticanNaviguer dans le site, Légende et Index du siteVisite virtuelle et sélections des ?uvresSections actuellement sur la vue dans les Musées Vatican OnlinePage principale de Musées Vatican Online

Musées du Vatican OnlineMusée Gregorien EgyptienSalle III

Le Serapeum et le Canope de la Villa Adriana

Visite Virtuelle de cette salle

Reconstitution du Canope de la Villa Adriana (Tivoli)

Le Canope est l’un des ensembles architecturaux les plus éloquents de la grande villa que l'empereur Adrien (117-138 après J.-C.) fit construire à Tivoli. Le canope prend son nom de la bretelle du Nil qui va d’Alexandrie à Canope. C'est ici que l'empereur fit construire, pour donner une touche final au parcours qui bordait le long bassin du Pecile, le sanctuaire de Sérapis, (Serapeum), une structure articulée composée d'un bassin rectangulaire à l'intérieur d'un exèdre, suivie d'une galerie avec une piscine longue et étroite. Tout le complexe du Pecile et du Canope est une transposition architectonique de la Méditerranée (sur la rive ouest du Pecile, on trouve des copies des caryatides de l'Erechthéion d'Athènes) et de la Vallée du Nil, symbolisé par l'audacieuse composition de l'exèdre du Serapeum représentant le Delta et du Canope proprement dit, divisé en deux parties, la Basse Egypte et la Haute Egypte. Bon nombre de statues formant jadis une série de groupes sont aujourd'hui conservées au Vatican, à Londres, à Dresde et à Munich:

Le réveil solaire de Osiris/Apis émergeant d'une fleur de lotus entre deux prêtresses et un homme présentant des offrandes (3.1, 3.2, 3.3, 3.4). Ce groupe se trouve sur un pont traversant le canal qui représente le Nil.;
Quatre divinités associées dans la mythologie à OsirisApis : Nefertum et Ptah de Memphis (3.5, 3.7) ; Isis et Horus de Canope et deux Oris/Antinoüs (3.6), dans des niches de chaque côté du pont;
Un buste colossal de Isis-Sothis-Déméter (3.9), exposé dans la grande niche au fond du couloir où naissait le canal du Canope et sous lequel tombait la cascade des eaux du Nil en crue;
Quatre Osiris/Antinoüs en marbre blanc, dans les grandes niches ornant la portion de couloir censée représenter la Haute Egypte (3.8, 3.11) ; le blanc est en effet la couleur héraldique de la Haute Egypte;
Quatre Osiris/Antinoüs en pierre rouge, dans les niches de l'exèdre représentant la Basse Egypte (3.10) c'est-à-dire le Delta ; en effet, le rouge est la couleur héraldique de la Basse Egypte.