torna allla pagina introduttiva dei Musei Vaticani Onlineil sito internet istituzionale della Santa SedeInformations générales au sujet des Musées VaticanNaviguer dans le site, Légende et Index du siteVisite virtuelle et sélections des ?uvresSections actuellement sur la vue dans les Musées Vatican OnlinePage principale de Musées Vatican Online

Musées du Vatican OnlineMusée Gregorien EtrusqueSalles X e XI

Urne cinéraire du "Maître de Enomao", premier quart du IIe siècle avant J.-C., inv. 13887

Monument avec Adonis mourant, deuxième moitié du IIIe siècle avant J.-C., inv. 14147

Visite Virtuelle de la Salle X

Visite Virtuelle de la Salle XI

L'incinération est un rite particulièrement documenté dans le nord de l’Etrurie dès le IVe siècle avant J.-C. et pendant toute l'époque hellénistique. La coutume funéraire consistait à déposer les cendres du défunt à l’intérieur d’urnes sculptées dans la pierre ou modelées en terre cuite. Les principales cités étrusques de ce vaste territoire (Volterra, Chiusi et Pérouse) nous ont légué de nombreuses urnes cinéraires aux caractéristiques artistiques et typologiques particulières. Les reliefs qui décorent la partie frontal des coffres sont le fruit d'une interprétation propre du répertoire figuratif hellénique. Les mythes grecs côtoient les thèmes étrusques sous un même langage figuratif, manifestation caractéristique de l'artisanat artistique étrusque. Les urnes étaient sculptées dans la pierre naturelle du lieu, l'albâtre à Volterra et à Chiusi, le travertin à Pérouse, ainsi que des pierres moins nobles. A l'origine, les surfaces étaient polychromes, de couleurs vives, mais peu de traces sont parvenues jusqu'à nous. Le défunt (ou la défunte) était représenté sur le couvercle de l'urne, allongé dans la position typique des banquets. Le coffre était quant à lui sculpté de scènes mythologiques ou liées aux thèmes d'outre-tombe. Le Musée Grégorien Etrusque renferme les principales urnes étrusques.