torna allla pagina introduttiva dei Musei Vaticani Onlineil sito internet istituzionale della Santa SedeInformations générales au sujet des Musées VaticanNaviguer dans le site, Légende et Index du siteVisite virtuelle et sélections des ?uvresSections actuellement sur la vue dans les Musées Vatican OnlinePage principale de Musées Vatican Online

Info MuséesHistoire des Musées du VaticanLa nouvelle entrée

Depuis le début de l’an 2000 les musées du Vatican accueillent les visiteurs dans une nouvelle entrée spacieuse où ils trouvent les services (contrôles de sûreté, garde-robe, bureaux d’informations et visites guidées, billetterie, change, librairie, nursery, infirmerie) qui permettent une visite plus agréable et une première orientation sur le parcours. La structure s’articule sur deux étages auxquels s’ajoute un troisième destiné à accueillir les conférences. Du deuxième étage, une grande rampe hélicoïdale à axe incliné, conduit le visiteur aux aires expositives à travers la Cours des Carrosses, couverte par une structure de verre et métal.

Le Pape Jean Paul II, dans son discours inaugural, a défini la nouvelle structure « L’entrée qui conduit à ce temple de l’art et de la culture que sont les Musées du Vatican », qui « constituent sur le plan de la culture une des plus significatives portes du Saint Siège ouvertes sur le monde. D’où la valeur non seulement fonctionnelle mais aussi symbolique d’une entrée avec une capacité majeure, c’est-à-dire plus accueillante, pour exprimer la volonté renouvelée de l’Église de dialoguer avec l’humanité sous le signe de l’art et de la culture, en mettant à la disposition de tous le patrimoine que l’histoire lui a confié ». L’entrée est enrichie par diverses œuvres d’art. Parmi les œuvres d’art antique, il nous faut signaler la grande mosaïque polychrome du I siècle av. C. ; deux œuvres d’art contemporain ont été réalisées spécialement: la sculpture de Giuliano Vangi, Varcare la Soglia (Franchir le Seuil) et la porte d’entrée de bronze de Cecco Bonanotte.

Mosaïque polychrome

La mosaïque fut trouvée en 1842 aux alentours de Rome, dans une villa romaine au huitième kilomètre de la via Ardeatina. De 1855 à 1963 elle fut placée sur le sol d’ une des Stanze de Raphaël, celle d’ Héliodore. En 1994 la mosaïque a été restaurée et est maintenant exposée sur le mur de la cours postérieure de la nouvelle entrée des Musées du Vatican. Au centre on peut voir une tête de Méduse d’une grande finesse. Le pourtour reprend une décoration géométrique, le bandeau inférieur, qui correspond à l’antique entrée dans la salle romaine, présente une longue file de navires qui représente peut-être le port du Tibre de Rome. Moitié du premier siècle avant Jésus-Christ.

Cecco Bonanotte
La Porta Nuova (La Nouvelle Porte)
Bronze patiné au feu

Le portail de la nouvelle entrée des Musées du Vatican a été réalisé par le sculpteur originaire des Marches Cecco Bonanotte. L’artiste l’a conçu en utilisant une structure modulaire à carreaux, inspirée par la tradition des antiques portails et modernisée à travers un procédé personnel dans le travail de la matière. Lors du discours inaugural le Saint Père a rappelé que la superficie de la porte reprend le «thème de la Création, symboliquement évoqué» qui «semble inviter le visiteur à reconnaître avec stupeur dans l’Univers, dans les êtres vivants et surtout dans la figure humaine le mystère de l’Esprit Créateur ». La porte est surmontée par le blason du Pape Jean Paul II, projeté dans une simple forme rectangulaire, enrichi par un motif dentelé, et surmonté par les symboles pontificaux.


Front side


Back side

Giuliano Vangi
Varcare la Soglia, 1999 (Franchir le Seuil)
Marbres polychromes

Le sculpteur toscan Giuliano Vangi a réalisé une ?uvre dédiée au pontificat du Pape Jean Paul II, et définie par le Saint Père , à l’occasion de l’inauguration de la nouvelle entrée, « non pas une ?uvre commémorative, mais une invitation à la réflexion sur le mystère de Pierre » et sur son propre pontificat qui a toujours mis l’accent sur l’homme, sur sa dignité, sur ses drames et sur ses souffrances, en percevant « bien vive la mission d’aide de l’homme à « franchir le seuil » (varcare la soglia): à sortir de la contrainte du matérialisme vers la liberté de la foi… » Dans l’?uvre, située dans la vaste entrée, la double figure du Pape, représenté dans « le moment de l’action et dans celui non moins important de la prière », accompagne et guide l’image de l’homme, qui se détache du bloc de marbre qui la contient. La sculpture est réalisée avec différents marbres polychromes de manière à créer des jeux de lumière et des effets picturaux, de la transparence du marbre statuaire à la chaude tonalité du jaune de Sienne.