Pedro Cano, Abbraccio di Giovanni Paolo II col Card. Wyszynski

Photogallery

Pedro Cano, Abbraccio di Giovanni Paolo II col Card. Wyszynski
Pedro Cano, Abbraccio di Giovanni Paolo II col Card. Wyszynski
Salle 25. Salvador Dalì et l’Espagne

Au milieu des années soixante-dix, Pedro Cano commence à peindre les abrazi, des visions symboliques d’un moment historique particulièrement important, et empreints de messages universels. Lors du passage à la démocratie en Espagne, en Grèce et au Portugal, les scènes de salutation entre les gens ordinaires, entre les gens en fuite et leurs familles étaient de plus en plus fréquentes. Ce n’est que par la suite qu’il a décidé de consacrer à ce sujet tout un cycle de travail, qui a continué jusqu’au début des années quatre-vingt-dix, quand il peint Le Pape Jean Paul II embrasse le Cardinal Wyszynski, une des dernières œuvres de ce cycle.
« Au début – explique Cano – c’était une des nombreuses embrassades anonymes, puis l’histoire de chacun d’entre nous s’est mêlée à l’Histoire », de sorte qu’à l’image mentale, qui avait généré la peinture, s’est associé un épisode réel : l’embrassade, qui eut lieu le 23 octobre 1978, entre Jean Paul II, pape depuis sept jours seulement, et le cardinal Stefan Wyszynski.