Département des Arts décoratifs
Département des Arts décoratifs

Département des Arts décoratifs

Depuis le 1er octobre 1999, conformément au Rescriptum ex Audientia du Saint Père Jean-Paul II du 1er juillet, la Direction générale des Monuments, Musées et Galeries pontificales (actuellement Direction des Musées) est devenue responsable des espaces muséaux placés jusqu’alors sous la juridiction de la Bibliothèque apostolique vaticane, et qui contiennent des décors, des pièces d’ameublement et des objets d’art manufacturés. Respectant « l’importance suprême et la portée historique et culturelle de l’unité muséographique que forment les Musées de la Bibliothèque apostolique vaticane, qui conserveront leur appellation traditionnelle de Musée chrétien, Musée profane et Collection des Dons », la Direction s’engageait « à ne pas démembrer les collections et à les conserver, autant que possible, dans les lieux historiques où leur exposition est consolidée, en créant un Département ad hoc pour leur conservation ». Le 1er juillet 2003 le Département des Arts décoratifs a donc été créé sous la responsabilité du personnel scientifique des Musées, en la personne de Guido Cornini, historien de l’art, et de Claudia Lega, archéologue.

Les compétences du Département couvrent les collections, complexes et variées, présentées dans les prestigieuses salles qui se succèdent sur le tronçon occidental du « Corridor » du Belvédère, reliant la Chapelle Sixtine à sa sortie : Salle des Messages de Pie IX, Chapelle de saint Pie V consacrée à saint Pierre martyr, Salle des Messages, Salle des Noces Aldobrandines, Salle des Papyrus, Musée chrétien (ou sacré), Galerie d’Urbain VIII, Salles Sixtines, Salles Paulines, Salle Alexandrine, Galerie Clémentine, Musée profane.

La curatelle du Département porte non seulement sur les collections historiques du Musée chrétien (fondé par  Benoît XIV, 1757), du Musée profane (créé par Clément XIII, 1761) et de la « Collection des Dons », mais aussi sur le nombre infini de pièces manufacturées de différentes natures et datations qui ont enrichi au fil du temps les collections de la Bibliothèque apostolique vaticane : le Trésor du Santa Sanctorum (retrouvé au Latran en 1905), des ivoires, des émaux, des orfèvreries médiévales et modernes ; de nombreux objets archéologiques, surtout d’usage quotidien, retrouvés en grande partie dans les catacombes romaines ou sur les territoires des anciens États pontificaux, parmi lesquels on relève des verres et des verres dorés, des argenteries de la fin de l’Antiquité, des lampes à huile et de la vaisselle en bronze, des statuettes votives préromaines et romaines, ainsi que d’importants témoignages de peintures pariétales à fresque d’époque romaine ; des instruments scientifiques comme des planisphères, des globes terrestres et célestes ; des esquisses de Francesco Algardi et du Bernin, etc. Le Département s’occupe aussi des céramiques et des majoliques médiévales et modernes, ainsi que de la collection de micro-mosaïques appartenant aux Musées du Vatican.