torna allla pagina introduttiva dei Musei Vaticani Onlineil sito internet istituzionale della Santa SedeInformations générales au sujet des Musées VaticanNaviguer dans le site, Légende et Index du siteVisite virtuelle et sélections des ?uvresSections actuellement sur la vue dans les Musées Vatican OnlinePage principale de Musées Vatican Online
Histoires de MoïsePapesLunettes

Musées du Vatican OnlineChapelle SixtineParois Sud

Tenture

A l'origine, les Histoires de Moïse comprenaient huit panneaux surmontés d’une frise portant leurs titres. Elles commençaient sur le mur de l'autel par la Naissance et la Découverte de Moïse, fresques exécutées par Le Pérugin mais qui disparurent quand Michel-Ange réalisa le Jugement Dernier. Aujourd'hui le cycle de l'Ancien Testament part donc du Voyage de Moïse en Egypte, où sont représentés sur un seul panneau les Adieux à son beau-père Jéthro (Exode 4,18-20), le Retour en Egypte avec sa famille (Exode 4,18-20), la Circoncision de son deuxième fils (Exode 4,24-26). Le deuxième panneau illustre quelques Episodes de la vie de Moïse: le meurtre de l'Egyptien (Exode 2,11-15), la lutte avec les bergeis pour défendre les filles de Jéthro (Exode 2,16-22) et la vision du buisson ardent (Exode 3,1-12). La troisième fresque illustre le Passage de la Mer Rouge (Exode 14,5-31), suivi de la Remise des Tables de la Loi relatant simultanément l’Ascension de Moïse au sommet du Mont Sinaï (Exode 24,12-17; 31,18) pour recevoir les Tables de la Loi, l’Adoration du veau d'or (Exode 32,1-20), la Punition des Israélites idolâtres (Exode 32,25-35) et le retour du Prophète avec les nouvelles Tables de la Loi (Exode 34,1-4). Le panneau suivant illustre un épisode peu connu, la Punition de Coré, Datân et Abiram (Nombres 16,1-35), prêtres juifs qui niaient à Moïse et Aaron l'autorité civile et religieuse sur le peuple élu. Pour cela ils furent engloutis par la terre avec leurs familles et consumés par un feu invisible. La dernière fresque a pour sujet le Testament et la mort de Moïse (Deutéronome 33, 34) après être arrivé en vue de la Terre Promise. Le cycle se conclut sur la paroi d'entrée avec le Différent au sujet du corps de Moïse (Epître de saint Jude, 9). A chaque panneau des histoires correspond une tenture en trompe l'œil située au-dessous avec les entreprises de Sixte IV. La série des Papes longeait les murs de la Chapelle à partir du mur de fond de l'autel, avec le Christ au centre, le premier pape Saint Pierre puis Saint Lin et Saint Clet. Ils disparurent tous les quatre en 1536 quand Michel-Ange, à la commande de Paul III, peint sur cette paroi le Jugement Dernier. Les Papes sont disposés deux par deux dans des niches de part et d'autre des fenêtres. Ils ne se suivent pas sur un seul mur mais en alternance avec le mur d'en face. Les auteurs de la série sont les mêmes artistes qui ont peint les cycles de la vie de Moïse et du Christ, c'est-à-dire Pietro Perugino, Sandro Botticelli, Cosimo Rosselli et Domenico Ghirlandaio. Les divers personnages sont représentés dans des attitudes légèrement différentes, généralement debout, de trois quarts, portant un livre ou un rouleau ou bien donnant leur bénédiction. Dans les lunettes et les panneaux de voûte Michel-Ange a représenté les Ancêtres du Christ, précurseurs de sa venue et donc de la Rédemption. Saint Matthieu en dresse la liste au début de son Evangile (Matthieu 1,1-17) reportant à partir de Abraham quarante noms d'ancêtres du Christ (se différenciant de la version de l'évangéliste Luc qui, partant de Adam, cite 75 familles). Cette œuvre ne vise pas à présenter des images historiques mais plutôt une illustration symbolique de l'humanité saisie dans diverses attitudes et surtout son édification en familles. Malgré de nombreuses tentatives de relier les noms des plaques aux personnages représentés, il est encore difficile à ce jour de les identifier avec certitude.