Niobide Chiaramonti

Photogallery

Niobide Chiaramonti
Niobide Chiaramonti
Musée Grégorien profane

La statue représente une des filles de Niobé, alors qu’elle tente d’échapper aux flèches d’Apollon et d’Artémis. Ce mythe raconte en effet que Niobé, reine de Thèbes, eut 14 enfants et qu’elle se vantait dès lors d’être supérieure à Léto, qui ne donna à Zeus que des jumeaux. Ceux-ci décidèrent de venger l’offense faite à leur mère en tuant tous les Niobides à coups de flèches, Apollon tuant les garçons et Artémis les filles. Cette pièce est probablement une copie de l’époque d’Hadrien, qui faisait peut-être partie d’un groupe sculpté plus important représentant les Niobides.
Il existe de ce groupe - qui reproduisait un cycle de statues très célèbre de l’époque hellénistique - plusieurs versions, dont la plus complète se trouve à la Galerie des Offices à Florence. Cette œuvre a été retrouvée au milieu du XVIe siècle à la Villa d’Hadrien, à Tivoli, lors des fouilles entreprises par le cardinal Hippolyte d’Este.