Valentin de Boulogne, Martyre de Saint Proces et Saint Martinien

Photogallery

Valentin de Boulogne, Martyre de Saint Proces et Saint Martinien
Valentin de Boulogne, Martyre de Saint Proces et Saint Martinien
Salle XII. 17e siècle

L’artiste français s’installa à Rome probablement en 1613, où il subit l’influence de Caravage. Après une période difficile, il entra dans les faveurs du cardinal Francesco Barberini qui lui confia de nombreuses œuvres, dont lesquelles Le Martyre des Saint Procès et Saint Martinien, qui lui valut la célébrité. Ce tableau fut exécuté en 1629 pour un autel du transept droit de la basilique Saint-Pierre. La référence au Martyre de Saint Erasme, réalisé par Poussin pour un autel d’à côte est évidente, au point pour ces deux œuvres d’avoir été considérées dès le départ en compétition entre elles. Les gens de l’époque reconnurent que cette peinture purement caravagesque (pour son réalisme et sa manière d’utiliser la lumière) du Valentin était supérieure à celle du Poussin car plus réaliste, plus vigoureux, et bien plus harmonieuse et riche en couleurs.